Hernie discale

L’Auriculothérapie offre une solution très efficace et un moyen rapide et économique de traiter la hernie discale.

Un traitement postural (toujours en Auriculothérapie) peut-être appliqué, après pour éviter la récidive et faire que le traitement tienne dans le temps.

Vidéo informatif :
Hernie discale : quand le disque ne tourne plus rond
http://www.bonjour-docteur.com/article.asp?IdArticle=28


Formes de hernies

Dans le plan axial on décrit les hernies :

  • Médianes
  • Postéro latérales ou Paramédianes
  • Foraminales
  • Extra foraminale

Dans le plan sagittal on décrit les hernies :

  • Ascendantes
  • Descendantes

Les hernies peuvent être :

  • Exclues (vis-à-vis du ligament longitudinal postérieur)
  • Extrue (par définition)
  • Protrue (forme incomplète de hernie discale)

Éléments du diagnostic

La clinique est suffisante pour poser le diagnostic de rachialgie ou de radiculalgie. Elle permet parfois de suspecter une hernie discale, mais ne permet pas d’affirmer celle-ci.

Il existe cependant quelques tests cliniques simples comme :

Le test de Spurling, qui permet de repérer les pathologies foraminales de la douleur, le test d’Erb (décrit par le neurologue allemand Wilhelm Erb, qui permet de repérer les douleurs d’étirement du paquet vasculo nerveux constituant le plexus brachial lié à une hernie discale (vrai Erb), d’un syndrome canalaire du membre supérieur, le test de compression axiale qui permet de rechercher un conflit discal et peut aiguiller le diagnostic médical.

Le diagnostic formel de hernie discale est d’ailleurs inutile les premières semaines, puisqu’il n’y a pas d’incidence thérapeutique tant qu’une intervention chirurgicale n’est pas envisagée.

La radiographie standard du rachis est utile si les symptômes durent plus de quinze jours, non pas pour affirmer la hernie discale (radiotransparente) mais pour éliminer d’autres diagnostics et faire un bilan de la statique du rachis.
Scanner ou IRM du rachis permettent le diagnostic positif de la hernie discale. Ces examens ne sont nécessaires que si la nécessité d’une intervention chirurgicale devient probable, devant l’échec d’un traitement médical bien conduit et suffisamment prolongé, ou lorsqu’un autre diagnostic est évoqué.

Dans certains cas difficiles, une myélographie ou un myélo-scanner (avec injection iodée en intra-dural, dans les méninges) peut être utile. L’électromyogramme est en général inutile, sauf doute diagnostique. Il ne permet que d’évaluer le retentissement d’une compression neurologique mais pas d’affirmer une hernie discal

Traitement

Le repos,  joint aux anti-inflammatoires, aux antidouleurs et aux décontracturants musculaires, une kinésithérapie prudente, l’Auriculothérapie permettent souvent la rétrocession des signes douloureux. Mais en cas d’échec, l’ablation chirurgicale est le moyen radical.

N.B. Tous les traitements dispensés à la clinique Bio-Synergie le sont dans une philosophie de complémentarité à la médecine traditionnelle et en aucun temps ne prétendent se substituer à un diagnostic ou un traitement médical.
N.B. Il est à noter que nous ne pratiquons pas l’acupuncture, donc en AUCUN CAS nous n’employons d’aiguilles.
N.B. Il est à noter que nous ne faisons aucune manipulation articulaire, donc aucun craquement ou manipulation brusque.
Source : www.wikipedia.org