Définition

Principes

L’auriculothérapie repose sur l’existence de points réflexes sur le pavillon de l’oreille. Ces points réflexes sont constitués d’un amalgame de terminaisons nerveuses et de capillaires entrelacés les uns avec les autres. La récente thèse du Dr. Auziech montre que les points de l’oreille ont une structure histologique particulière. Ces structures ressemblent à de microscopiques grappes de raisin. Ces points sont anatomiques et la palpation de leur présence avec un stylet se fait au demi-millimètre près.

Chacun des points réflexes auriculaires correspond à une zone précise du système nerveux central, à l’exception des zones conscientes et volontaires. Par exemple, on ne peut faire contracter un muscle du pouce par l’oreille, pas plus qu’on peut induire une sensation de piqûre au pouce en piquant le point correspondant de l’oreille. On peut toutefois stimuler une fonction viscérale, favoriser la régénération d’une blessure, soulager une douleur, etc. Cette correspondance entre un point précis du pavillon de l’oreille et une aire cérébrale particulière a été démontrée scientifiquement par les travaux du Dr Alami à l’aide d’une IRM.

Afin de détecter la présence d’un point réflexe, l’auriculothérapeute possède deux moyens cliniques : la palpation à l’aide d’un stylet et la détection du Réflexe Artériel Cardiaque (RAC, ou VAS en anglais). Pour la palpation, la détection du point réflexe repose sur le fait qu’en cas de pathologie, le point réflexe correspondant devient sensible à la pression. Lors de l’examen, l’auriculothérapeute procède à l’exploration palpatoire du pavillon de l’oreille à l’aide de palpeurs à pression en recherchant les points douloureux ou sensibles. Pour le RAC, il s’agit d’un réflexe artériel qui se palpe sur l’artère radiale au poignet. Lors de la stimulation d’un point pathologique, il se produit une modification du pouls radial perceptible au poignet. Ces deux outils permettent à l’auriculothérapeute de détecter certaines dysfonctions neurologiques, aigües ou chroniques, qui affectent le patient.

Pour traiter un point pathologique, l’auriculothérapeute possède une multitude de moyens thérapeutiques : la pression, le froid, la stimulation magnétique, différents lasers, certains courants électriques et des lumières colorées. Selon la pathologie à traiter, l’auriculothérapeute optera pour l’outil le mieux adapté au besoin du patient.

Le Dr Alami a démontré qu’un traitement en auriculothérapie apporte une amélioration de 36 % (vs 2 % avec placebo) sur la douleur cancéreuse. Par l’objectivation de la présence des points réflexes de l’oreille et par la démonstration de son efficacité, en plus des nombreuses études cliniques et de la reconnaissance par l’OMS, l’utilité de l’auriculothérapie est scientifiquement démontrée. Certains hôpitaux, dont le Centre Hospitalier de Nantes en France, l’utilisent pour générer une anesthésie chirurgicale. Plusieurs posturologues l’utilisent pour favoriser la régulation du tonus musculaire.

Déroulement d’une séance d’auriculothérapie

À la première consultation, l’auriculothérapeute procède à un bilan de santé lui permettant de bien définir les problèmes (intensité, ancienneté, permanence) qui motivent le patient à consulter. L’analyse rigoureuse de l’état de santé et des problèmes exposés permettra de définir ce qui relève de ses compétences et ainsi d’envisager la possibilité d’un traitement efficace.

À la suite du questionnaire et de la discussion avec le patient, l’auriculothérapeute examinera le patient, à l’aide de la prise du pouls radial et de l’exploration palpatoire du pavillon de l’oreille, à la recherche de points auriculaires sensibles en correspondance avec les pathologies suspectées.

Le traitement des points pathologiques détectés se fera à l’aide des outils les mieux indiqués. Lors du traitement d’un ensemble de points correspondants au problème identifié, parce qu’il s’agit de la stimulation de réflexes, un certain soulagement devrait être ressenti lors de la première consultation. L’effet thérapeutique peut correspondre autant à la diminution d’une douleur, à l’augmentation de la vitalité et d’un bien-être, à l’amélioration d’un mouvement ou à une baisse d’un tremblement ou d’une sensation vertigineuse, etc.

Fréquence de traitement

Pour des pathologies récentes, la résolution peut être obtenue en trois séances. Mais pour les pathologies anciennes ou complexes, on peut raisonnablement tenter cinq à dix séances. Pour une douleur aiguë ou récente, on conseille une séance par semaine. Pour les pathologies chroniques, une séance aux deux semaines est adéquate.

Dans les cas aigus, un soulagement est habituellement ressenti dès la première consultation. Dans les cas chroniques, l’amélioration s’échelonne sur deux à trois semaines.

Efficacité

L’auriculothérapie est un outil thérapeutique puissant et l’obtention des résultats est rapidement obtenue. Par exemple, dans les cas de sciatalgie aiguë, le soulagement quasi complet de la douleur peut être obtenu dès la première séance. Pour les cas de migraine, et l’on sait que 32 % des Canadiennes en souffrent, le soulagement s’obtient aussi dès les premières séances. L’épicondylite ancienne ou récente se verra soulagée tout aussi rapidement, comme plusieurs pathologies inflammatoires. Certains problèmes comme la dyslexie ou le manque de concentration, le déficit d’attention et l’hyperactivité chez l’enfant sont des exemples de problèmes pour lesquels l’auriculothérapie apporte une aide non négligeable.

Conclusion

Bien que classée parmi les médecines douces au Québec, l’auriculothérapie repose sur la même rigueur scientifique que la médecine conventionnelle. Cette thérapie réflexe jouit d’une remarquable efficacité et elle apporte, lors de la reprogrammation posturale, une rapidité de soulagement de la douleur tant souhaitée par les patients qui souffrent. Avec l’arrivée de l’auriculothérapie, la Clinique Bio-Synergie améliore grandement son arsenal thérapeutique et devient encore plus efficace dans sa lutte contre la douleur chronique.

Cette association nous permet d’envisager l’avenir avec beaucoup d’optimisme, car le traitement en auriculothérapie est rapide, efficace, sécuritaire et économique.

Vidéo du DR.Raphael Nogier

http://www.youtube.com/watch?v=SHkrdMDyRaU

Vidéo du Dr,Terry Oleson PH.D

N.B. Tous les traitements dispensés à la clinique Bio-Synergie le sont dans une philosophie de complémentarité à la médecine traditionnelle et en aucun temps ne prétendent se substituer à un diagnostic ou un traitement médical.
N.B. Il est à noter que nous ne pratiquons pas l’acupuncture, donc en AUCUN CAS nous n’employons d’aiguilles.
N.B. Il est à noter que nous ne faisons aucune manipulation articulaire, donc aucun craquement ou manipulation brusque.