Introduction

L’auriculothérapie a été découverte en 1951, codifiée puis enseignée par un médecin Lyonnais passionné de recherche, le Dr. Paul Nogier, médecin et acupuncteur. Bien que l’auriculothérapie soit parfois appelée « acupuncture auriculaire » en Europe, elle n’est pas un dérivé de l’acupuncture, mais plutôt une réflexologie faisant appel à la stimulation du système nerveux sans utiliser les méridiens d’acupuncture. Depuis les premiers travaux de Nogier, la technique s’est précisée et s’est raffinée. Le GLEM (Groupe Lyonnais d’Étude Médicale) préside aux recherches en ce domaine.

L’auriculothérapie est réservée aux thérapeutes, et l’auriculomédecine aux médecins (une spécialité post-doctorale de 2 ans). Elle n’est pas enseignée au Québec, mais dans quelques universités européennes, dont celle de Paris. Elle a été enseignée à plusieurs médecins et dentistes. Quelques centaines de praticiens l’utilisent régulièrement en France. De plus, en 1987, l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’auriculothérapie et son créateur, le Dr. Paul Nogier. En 1990, la détection des points réflexes a été standardisée par un comité scientifique de l’OMS (bulletin 68,(4) : 425-429, 1990).

Définition >>

Posturologie par auriculothérapie >>

Appareils utilisés >>

N.B. Tous les traitements dispensés à la clinique Bio-Synergie le sont dans une philosophie de complémentarité à la médecine traditionnelle et en aucun temps ne prétendent se substituer à un diagnostic ou un traitement médical.
N.B. Il est à noter que nous ne pratiquons pas l’acupuncture, donc en AUCUN CAS nous n’employons d’aiguilles.
N.B. Il est à noter que nous ne faisons aucune manipulation articulaire, donc aucun craquement ou manipulation brusque.