Serrement dentaire et bruxisme

Définition :

Le grincement de dents ou bruxisme toucherait 5 à 6 % des Français.

Deux types de bruxisme existent :

  • Le bruxisme centré revient simplement à serrer fort les dents, sans bouger. Ce type de mouvement peut entraîner parfois des douleurs musculaires de la mâchoire, semblables à des courbatures, au réveil.
  • Le bruxisme excentré est, lui, plus gênant, à la fois pour la personne qui dort à vos côtés, et pour la santé de vos dents : il s’agit de grincements de dents avec déplacements de la mâchoire, comme si la personne mastiquait dans le vide.

Le bruxisme peut être diurne et conscient mais, aussi et surtout, nocturne et inconscient. Il est fréquent et physiologique durant l’enfance, où son rôle est l’usure des dents de lait. Il est problématique chez l’adulte.

Étiologie

Il peut être causé par :

  • Le stress : il s’agirait de l’expression de l’anxiété, des difficultés rencontrées dans la vie ou encore des frustrations ressenties. « On grince des dents quand on ne peut pas mordre ce qu’on a envie de mordre » comme l’a écrit M. Bonapart (1952).
  • Un trouble de l’occlusion dentaire : en fait c’est souvent plus une conséquence du bruxisme, avec abrasion (usure) des dents, qu’une cause.
  • Certains antidépresseurs comme la venlafaxine et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

L’importance du grincement augmente en fonction du stress ressenti durant la journée et une corrélation positive entre le bruxisme et l’anxiété, l’hostilité ou encore l’hyperactivité a été mise en évidence chez les étudiants, notamment à l’approche des examens. De plus les bruxomanes seraient plus introvertis, supportant moins la frustration.

Conséquences

Les problèmes liés au bruxisme sont de plusieurs ordres :

  • Problèmes au niveau des articulations temporo-mandibulaires (ATM)

L’ATM est l’articulation entre la mandibule et le crâne. Le fait de bruxer sollicite ces articulations de manière trop importante. Il peut alors apparaitre le Syndrome Algo-Dysfonctionnel de l’Appareil Manducateur (S.A.D.A.M.) avec des symptômes suivants :

  • Claquements à l’ouverture de la bouche, généralement non douloureux.
  • Blocage : on n’arrive plus à ouvrir la bouche complètement.
  • Blocage bouche ouverte : on ne peut plus refermer la bouche
  • Usure des dents, parfois de manière importante, pouvant aller jusqu’à la nécrose.
  • Usure et fracture des prothèse dento-portée (bridge) et imploto-portée (prothèse sur implant).
  • Échec implantaire
  • Problèmes parodontaux : récessions parodontales (« déchaussement » des dents).

Traitements

Les traitements classiques sont peu efficaces: ils limitent l’usure dentaire par le port de plaque occlusale durant la nuit (qui absorbe les forces les plus importantes, ayant unedensité plus faible que l’émail). La psychothérapie est utile pour diminuer le stress à l’origine de cette parafonction (de même, il semblerait aussi que l’hypnose pourrait être une solution).

Depuis quelques années, on parle beaucoup d’un traitement innovant, peu coûteux et peu encombrant qui a fait ses preuves dans de multiples études cliniques au niveau mondial : le NTI-tss. Ce traitement est basé sur un réflexe réduisant la capacité de serrer les dents pour le patient et permettant ainsi une réduction sensible de l’intensité de la musculature masticatoire. Le NTI-tss est une petite préforme qui s’appose sur les incisives du patient et qui empêche ainsi de serrer et de grincer des dents.

Enfin il n’est pas rare que la prise en charge d’une dépression masquée améliore le patient. Le plus souvent, le bruxisme peut être traité efficacement par des injections de toxine botulique dans les muscles masticateurs les plus puissants : le masséter et (ou) le temporal. Ce traitement, en réduisant la force musculaire, permet un déconditionnement du “tic” (praxie).

L’Auriculothérapie vient en aide aux gens qui bruxent. En traitant le stress à la base,les tensions au niveau des muscles de la mâchoire et des temporaux.

L’Auriculothérapie amène un soulagement rapide et économique de cette pathologie. Elle peut-être jumeler à n’importe quel autres traitements dont la medecine dentaire évidemment.

N.B. Tous les traitements dispensés à la clinique Bio-Synergie le sont dans une philosophie de complémentarité à la médecine traditionnelle et en aucun temps ne prétendent se substituer à un diagnostic ou un traitement médical.
N.B. Il est à noter que nous ne pratiquons pas l’acupuncture, donc en AUCUN CAS nous n’employons d’aiguilles.
N.B. Il est à noter que nous ne faisons aucune manipulation articulaire, donc aucun craquement ou manipulation brusque.
Source : www.wikipedia.org